IPS e.max CAD : des couronnes sur implants qui donneront satisfaction pendant de nombreuses années

11 décembre 2018

Le comportement clinique à long terme des couronnes en céramique IPS e.max CAD a été examiné dans le cadre d'une étude menée à l'Université de Fribourg.Les couronnes IPS e.max CAD implanto-portées présentent un excellent comportement clinique à long terme. Après cinq ans in situ, le taux de survie est de 100%.

Le comportement clinique à long terme des couronnes en céramique IPS e.max CAD a été examiné dans le cadre d’une étude menée à l’Université de Fribourg.

Pour les besoins de cette étude, les restaurations monolithiques ont été fabriquées avec des blocs IPS e.max CAD LT. Les restaurations ont été assemblées sur quatre implants antérieurs et 20 implants postérieurs par technique adhésive à l'aide de Multilink Automix.

Summary of the study

Résumé de l’étude

Les résultats de l’étude sont très clairs : les couronnes IPS e.max CAD implanto-portées présentent une excellente performance clinique à long terme. Les restaurations présentent une susceptibilité minime à la fracture et à la dyschromie. Elles ont également démontré une étanchéité marginale ainsi qu'une esthétique et des contours exceptionnels. Une délamination mineure s'est produite dans une seule couronne. Après cinq ans in situ, aucune des couronnes IPS e.max CAD implanto-portées n'a été remplacée. Par conséquent, le taux de survie est de 100%.

Les données cliniques confirment le succès

Scientific Report IPS e.max

Les performances d'IPS e.max ont fait l'objet d'une surveillance scientifique dès le lancement du produit. Les résultats de l'étude, menée par des experts du monde entier, ont contribué à la constitution d'une excellente base de données. Le taux de survie moyen du disilicate de lithium et de l'oxyde de zirconium est de 96%.

Études à consulter

Le rapport scientifique IPS e.max contient un résumé de tous les résultats d'études in vivo et in vitro disponibles. Il contient également tous les détails de l'étude menée par Spies et al. (2017) à l'Université de Fribourg.

Pour en savoir plus

Télécharger Scientific Report
Vorrei essere fra i primi ad avere ulteriori informazioni!
Réseaux sociaux
Vorrei essere fra i primi ad avere ulteriori informazioni!